De BIARRITZ à URT
  • à vélo : 3 - Difficulté Facile
  • Distance : 29km
  • Denivelé : 40m
Sportifs
La "V 81" de Biarritz à Urt
Départ face à l'océan, le visage inondé d'embruns, au cœur même de Biarritz. Entreprendre la traversée du piémont pyrénéen par la Véloroute 81 demande en premier lieu de longer la côte atlantique jusqu'à l'embouchure de l'Adour ; une aubaine tant les paysages proposés par cet échantillon de littoral basque, des falaises du phare de Biarritz aux sables blonds d'Anglet, comptent parmi les plus beaux pour entamer un voyage à vélo. L'embouchure de l'Adour augure soudain un changement de cap : partons vers l'est en compagnie du fleuve en direction de l'historique ville commerçante de Bayonne, où les trésors architecturaux incitent vivement à une pause curieuse. Les aménagements pour cyclistes aident grandement à traverser l'agglomération et, toujours en compagnie de l'Adour, l'itinéraire découvre la campagne environnante.
Itinéraire
  • Etape 1 : Biarritz à La Barre

    Du carrefour de l'Hôtel du Palais, longer l'avenue de l'Impératrice (balisage Vélodyssée®), direction « phare » et « golf », en passant sous l'église orthodoxe. L'avenue monte entre des résidences cossues et se rapproche d'un grand hôtel blanc, le Régina. Au carrefour en Y devant l'hôtel Régina (0,8 km), hors itinéraire, on peut rapidement rejoindre à gauche l'esplanade du phare de Biarritz, que l'on aperçoit. L'itinéraire vélo se prolonge à droite le long de l'avenue principale pour sortir progressivement de la ville. Aller tout droit au feu tricolore (golf), direction « Anglet » (boulevard de la Mer). Une fois entrés dans Anglet, en face de la résidence Mer et Golf (1,5 km), passer prudemment côté gauche de la chaussée, au départ d'une piste cyclable sur la terrasse panoramique sur la plage de la Chambre d'Amour. Après le café kiosque Kostaldea, la piste cyclable vire à gauche et longe la promenade du Grand Large. Nommée allées Paul Prieto, cette confortable section permet de descendre vers le rond-point de la Chambre d'Amour (2,2 km) : poursuivre tout droit vers « Anglet-océan », par la continuité de la piste cyclable, côté gauche de la route. 250 m après, au bas de la descente, aller en face au rond-point de la plage des Sables d'Or (commerces à gauche), puis rouler désormais toujours tout droit sur plus de 3 km avec la piste cyclable en bordure du boulevard des Plages, à l'arrière des plages d'Anglet.
  • Etape 2 : La Barre à Bayonne

    Au rond-point de la Barre (5,8 km), on peut faire un aller et retour à gauche (hors itinéraire) dans l'espace de la Barre, pour accéder à l'embouchure de l'Adour (plages) ou au parc écologique Izadia. Pour continuer sur la V81, passer de l'autre côté du giratoire et suivre une piste cyclable en bordure de l'avenue de l'Adour, direction « Bayonne ». 250 m plus loin, au rond-point de la Capitainerie, rester sur la voie verte entre avenue et Adour. Par un écart à gauche, la piste cyclable longe ensuite un port de plaisance, puis retrouve le trottoir de la D 5. Au carrefour de la Z.A. de Lazaret (7,3 km), continuer en face avec la piste cyclable vers « Bayonne ». Après une supérette, sur la placette de Blancpignon (8,4 km), la piste fait un léger crochet à gauche dans le dos d'une pharmacie, et retrouve un rond-point (Silos de l'Adour) : continuer tout droit vers Bayonne. La piste cyclable longe de nouveau l'Adour sur 2 km et entre dans Bayonne en passant sous le pont rouge Grenet (10,65 km). Après un parking, elle quitte momentanément le fleuve pour passer un portail contre la sous-préfecture. Longer le boulevard vers la gauche vers un carrefour à feux tricolores (11,1 km) : continuer à gauche avec la piste cyclable (l'office de Tourisme de Bayonne se trouve de l'autre côté du carrefour) pour longer à nouveau l'Adour jusqu'à la mairie de Bayonne.
  • Etape 3 : De Bayonne à Lahonce

    De la mairie de Bayonne (11,55 km), place de la Liberté, rester sur la piste cyclable qui emprunte à gauche le premier pont sur la Nive. 200 m après, à hauteur du carroussel et de la statue du cardinal, ignorer le second pont (Saint-Esprit, accès à la gare de Bayonne) pour traverser prudemment le carrefour (passage piétons) et rouler en face sur une piste cyclable entre fleuve Adour et le longiligne parking Boufflers. Garder toujours cette voie aménagée pour les deux-roues sur la rive sud de l'Adour, en passant successivement sous un pont ferroviaire, un pont routier puis un pont autoroutier, pour sortir confortablement de Bayonne. Après le troisième pont, au rond-point des Salines, continuer en face sur la voie goudronnée en bord d'Adour sur 250 m. A l'intersection en T avec la D 52 (14,5 km), longer cette route vers la gauche (bar-tabac-trinquet), toujours parallèle au fleuve (route des Salines). 1 km plus loin, faire prudemment le tour du rond-point de la Z.I. de Mouguerre pour continuer sur la D 261 vers « Lahonce » et « Urt ». Au kilomètre suivant, laisser cette fois la D 261 partir à gauche au carrefour et continuer tout droit vers « Briscous » (D 312), sur 450 m. A la sortie d'une légère courbe (16,95 km), attention à bien tourner à gauche (prudence) sur une voie secondaire, la route Récart (abribus). Après un vieux pont en pierre, la route avance entre les villas ; au Y du pont de Charre, opter pour la voie de gauche. En face de la maison n°120 (18 km), quitter la rue pour suivre à droite le chemin (goudronné) d'Argelas, prolongé par un chemin agricole qui serpente entre des champs. Au plan d'eau de la plaine Arbéou (18,6 km), contourner le bassin par la gauche (aire de pique-nique) et, de l'autre côté, quitter le site par un sentier sur la gauche, qui longe immédiatement un stade de football. Au carrefour routier de l'atelier municipal, suivre la route à gauche, en contrebas de la voie ferrée. Elle débouche sur la route de l'Adour (D 261), à traverser prudemment pour accéder à un port par le chemin (goudronné) de l'Aiguette.
  • Etape 4 : Lahonce à Urt

    De l'école de voile du petit port de l'Aiguette (19,9 km), continuer à droite en bordure d'Adour pour trouver, à 300 m, une passerelle qui permet de poser les roues sur l'île de Lahonce. Suivre alors la voie goudronnée qui traverse cette île à vocation agricole sur toute sa longueur. Au bout, prendre la rue droite au carrefour en T et emprunter le pont Émile pour revenir sur la rive sud de l'Adour. De retour sur la D 261 (21,7 km), longer cette route vers la gauche sur 2,4 km ; passer donc en bas d'Urcuit et rouler en bordure d'Adour. Juste après un pont sur la rivière Ardanavy (24,1 km), bifurquer à droite sur un chemin empierré rectiligne, ancien chemin de halage en bordure de l'Ardanavy (zone de barthes). En bout de ligne droite, au gîte Istiahiau (26,05 km), quitter le chemin de halage pour remonter la voie goudronnée à gauche (barrière), le chemin de Hillot. Elle retrouve la D 261 (26,95 km), que l'on coupe prudemment afin de poursuivre en face sur un chemin empierré entre des champs. Retrouver l'Adour 400 m plus loin et rouler désormais vers la droite sur une voie goudronnée en bord de fleuve, jusqu'au petit port d'Urt (parking, restaurant la Galupe, gare TER à proximité, accès au centre-ville par l'avenue de l'Adour – D 261 puis D 123).
A ne pas manquer
  • l'embouchure de l'Adour (Panorama)

    Après avoir fluctué pendant des siècles sur le littoral sud-aquitain, l'embouchure de l'Adour a finalement été canalisée par de grands travaux à la fin du XVIe siècle, offrant un estuaire pérenne au fleuve descendu des Pyrénées. A côté des plages d'Anglet, prisées des surfeurs, la digue de la Barre évite l'ensablement du chenal et autorise une importante activité de transport maritime vers les trois pôles du port de commerce de Bayonne. Il exporteles produits chimiques issus du bassin industriel de Lacq, de l'acier produit localement, des produits agricoles et dérivés, ou encore le bois des forêts des Landes.

  • Bayonne, cité commerçante (Patrimoine bâti)

    A la confluence entre un fleuve, l'Adour, et une rivière, la Nive, les Romains furent les premiers à relever le caractère stratégique d'un tel site ; l'activité commerciale fluviale et maritime se développe au cours des siècles. Ville de garnison et ville commerçante, Baïona (« bonne rivière » en basque) est étroitement liée à ses cours d'eau. Il est enrichissant de se promener dans les quartiers du Petit Bayonne et du Grand Bayonne, dans ces ruelles où plane encore l'âme des orfèvres, argentiers, courtiers, chocolatiers, forgerons et négociants, d'y découvrir ces belles maisons basques à pans de bois, ces placettes vivantes, ces rues à arcades, d'y apprécier des monuments emblématiques tels que la citadelle, la cathédrale, le cloître, le Château Vieux ou encore le Musée basque.

  • Les barthes de l'Ardanavy (Site naturel)

    Vous circulez ici sur d'anciens chemins de halage en bordure de la rivière Ardanavy, un des nombreux affluents du fleuve Adour. Long de 26 km, l'Ardanavy subit ici l'influence des marées océanes et des crues de l'Adour. Il est donc fréquent que les terres alentours, appelées barthes, soient inondées par ces montées d'eau. Autant de milieux naturels aux écosystèmes particuliers, propices à la biodiversité, d'où le classement du secteur en zone Natura 2000.

Points d’attention / Informations :

Points d’attention :

  • Sortie de Biarritz en bordure de route à forte circulation (43.49208 ;-1.55111)
  • Sortie de Bayonne en bordure de route à forte circulation (43.48413 ;-1.44403)

Itinéraires à proximité
Hébergements à proximité