GUICHE
  • à vélo : 3 - Difficulté Très facile
  • Distance : 18km
  • Denivelé : 5m
Aller-retour - Itinéraire empruntant une Voie Verte
Famille - Personnes à mobilité réduite
La voie verte de Guiche à Bidache

La rivière Bidouze, un affluent du fleuve Adour, garde la mémoire du commerce fluvial d'antan, jadis florissant. De petits ports aux cales dallées témoignent de ces transports flottés au gré des marées océanes, sensibles jusqu’ici. Une balade paisible en deux-roues, en lieu et place où les seigneurs de la famille Gramont chevauchaient pour assurer la jonction entre château de Guiche et celui de Bidache. Comme pour eux, la rivière sera votre fil d’Ariane. Alors, laissez-vous porter et, comme on dit ici, bon péd’halag.
Tarifs Gratuit.
Itinéraire
  • Etape 1 : Du port de Guiche à Cassous de Bas

    Du port de Guiche (calle dallée et vieux canon tourné vers la Bidouze), emprunter la voie sans issue en direction du pont routier (chemin de la cale d’Harriet). Traverser prudemment la D253 au niveau du pont et emprunter en face la piste cyclable en bord de Bidouze, direction « Orthez » et « Bidache » (itinéraire EV3 et V81). Utilisant un ancien chemin de halage, la voie verte gardera toujours la rivière à main gauche et les prés, barthes et bosquets à main droite. Des haltes sont possibles à la faveur de quelques bancs et panneaux d’informations sur l’environnement.
  • Etape 2 : Belles courbes vers le port de Bidache

    Au niveau du quartier de Cassous de Bas (ancien port), vous êtes à mi-chemin entre Guiche et Bidache. 50 m après le petit parking, la voie verte se prolonge à gauche (captage d’eau), le long de la Bidouze. La rivière, et la voie verte qui l’épouse, vont désormais décrire d’amples courbes au milieu des barthes (prairies inondables) et des peupleraies. Entre les feuillages des haies, vous pourrez apercevoir les ruines du château de Bidache. Arrivée à l’horizontale au petit port de Bidache (cale dallée et ferme). Retour à Guiche en sens inverse. Photos et textes cofinancés par le Fond Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du Poctefa.
A ne pas manquer
  • Bidouze
    Le château de Guiche, dominant le port (Patrimoine bâti)

    Sur les hauteurs du port, dans le quartier historique de la Bourgade, il reste de beaux murs d’enceinte et tour carrée de l'ancien château de Guiche, forteresse importante déjà présente au XIIe siècle, sous contrôle des seigneurs de Guiche. Le château passera ensuite sous tutelle des comtes de Gramont à compter du XVIe siècle, comme son voisin de Bidache. En face du parking, le sentier de Corisande peut vous permettre de le rejoindre à pied.

  • Bidouze-
    Les cigognes basques (Site naturel)

    Parmi les nombreux oiseaux qui apprécient gîte et couvert dans la vallée de la Bidouze, les cigognes sont des visiteuses régulières, à la faveur de poteaux nicheurs installés dans les barthes. Après un hiver clément passé en Afrique, une grande migration leur fait adopter le détroit de Gibraltar pour revenir au Pays basque au début du printemps, s’y accoupler et nourrir les jeunes jusqu’à la fin de l’été.

  • Bidouze-PI4-PortsCaleDallée-BRU_8280
    La navigation sur la Bidouze (Petit patrimoine)

    Plusieurs embarcations à fond plat étaient utilisées pour le transport des marchandises sur la Bidouze (la galupe, le tilhole, le couralin ou le chaland). Mais, du fait des marées sensibles jusqu’à Came, les conditions de navigation étaient parfois défavorables. Le chemin de halage permettait alors à des chevaux, des bœufs, voire des hommes, de tirer (ou haler en gascon) les bateaux depuis la berge de la rivière.

Itinéraires à proximité
Hébergements à proximité