LARUNS
  • à pied : 1h30 - Difficulté Très facile
  • Distance : 5km
  • Denivelé : 125m
Boucle
Famille - Tous publics
Circuit patrimoine de l'eau à Laruns
Laruns, capitale du haut Ossau, est la troisième commune la plus étendue de France métropolitaine.
Son territoire s’étend jusqu’à la frontière espagnole. Une promenade dans le bourg permet de retrouver l’atmosphère d’autrefois, c’est aussi l’occasion de découvrir, au hasard des rencontres, l’ambiance d’un village de montagne actuel.
Itinéraire
  • Etape 1 : De la place à la rue du Bialé

    Départ de la place de la Mairie, parking possible avec cette place sur la droite, le parking du centre. Passez devant l'Eglise Saint-Pierre qui a été reconstruite en 1892 après qu’une crue a emporté l’ancienne du XVe. À l’intérieur, on peut observer un magnifique bénitier orné d’une sirène, d’un centaure et de poissons. Remonter la rue du Bialé, qui en béarnais, signifie rue principale. Composée de fermes, elle exprime la vocation première du village : le pastoralisme. En haut de la rue, comme dans chaque quartier du village, se trouve un lavoir. Après avoir décrassé le linge à la cendre, les femmes se retrouvaient là pour le rincer. Passer devant le lavoir et remonter à droite. En haut du Bialé démarre un sentier à bétail entouré de murets en pierres qui était utilisé pour la transhumance. Prendre à gauche en restant sur la route.
  • Etape 2 : Du Bialé au Château d'Espalungue

    Passer sur un ancien canal, l’Arrec de Soum, qui amenait l’eau au lavoir et alimentait huit moulins et une usine de chapelets. À droite, plus haut, une vieille tour servait de four à chaux. Tourner à gauche, descendre la rue Barthèque et prendre à gauche. Tourner à droite juste après l’école. Descendre un escalier, traverser le jardin mémoire et prendre à droite la rue du Port. Ce nom paraît étrange pour un village de montagne mais Laruns a connu au XVIIIe un port sur le Gave d’Ossau. Des troncs de sapins destinés aux mats de navires y étaient entreposés puis flottés jusqu’à Bayonne. Passer le pont auprès duquel l’usine hydroélectrique du Hourat collecte toute l’eau des lacs d’Artouste, Fabrèges et Bious-Artigues. L’hydroélectricité est une des activités économiques les plus importantes de la vallée. Tourner à gauche et descendre le long de l’Arriusé, qui signifie rivière sèche. Elle a connu pourtant plusieurs crues importantes. Des épis de pierres ont été construits dans lit du torrent pour casser le courant. Au bout de la rue, tourner à droite. Dans le quartier Pon, l’étroitesse des maisons et des rues rappellent son origine médiévale. Prendre la passerelle sur le gave et monter vers la gauche vers le château d'Espalungue.
  • Etape 3 : D'Espalungue à la place de Laruns

    Revenir par le même chemin, repasser la passerelle et prendre à droite. Passer devant un camping, remonter dans le quartier Pon, tourner à droite et continuer sur la route après avoir passé l’Arriusé. Prendre la première à gauche puis à droite. Remonter et prendre à gauche la rue du Bourgneuf Escu. Très étroite, son nom vient d’« escu », l’obscurité. Ses maisons sont riches en clefs de voûtes, linteaux et cartouches gravés. Ils avaient vocation de protéger, d’apporter fécondité et prospérité. On trouve des cœurs, des motifs végétaux mais aussi des motifs religieux parfois récupérés d’anciennes abbayes ou églises, des coquilles évoquant le passage du chemin de Saint-Jacques à Laruns. Le thème du compagnonnage est représenté par l’équerre et le niveau de maçon. Souvent, la date de la maison est inscrite ou le patronyme des propriétaires. À droite, revenir sur la place. Les arcades en dessous de la mairie accueillent tous les samedis le marché ainsi que la grande foire au fromage se déroulant chaque premier week-end d’octobre.
A ne pas manquer
  • Château d'Espalungue
    Château d'Espalungue (Patrimoine bâti)

    Le château d'Espalungue se trouve à l'écart de Laruns, en face du quartier de Pon, sur la rive droite du gave d'Ossau, il date du XVIe siècle. Durant les guerres de religions, il fut le théâtre d’un drame au cours duquel le Baron d’Albère fut pendu et sa fille jetée au Valentin par le capitaine Bonasse et ses hommes. Plus tard, le Mousquetaire Aramits s’y retirera avec sa famille et y mourut.

  • Bénitier
    Eglise Saint Pierre et son bénitier (Patrimoine bâti)

    L’église du XVème siècle ayant été emportée par une crue, une nouvelle église fut construite en 1892.Vous pourrez admirer à l’intérieur le très beau bénitier, le chemin de croix, les deux cloches, l’autel et l’ambon. Le Bénitier a conservé des motifs de la sculpture romane, bien qu'il s'agisse en réalité d'un travail de l'extrême fin du Moyen-Age : il s'agit du plus remarquable des Bénitiers béarnais et certainement l'un des plus beau de France.

  • Guindey1©OTLaruns
    Buste de Jean-Baptiste Guindey (Petit patrimoine)

    Le buste de Jean-Baptiste Guindey se trouve au niveau du jardin de mémoire. Portrait d'un figure locale : "Né à Laruns en 1785, je me suis illustré dans de nombreuses batailles mais c’est en 1806 que je devins célèbre. Le 10 octobre, pendant la Campagne de Prusse, alors Maréchal des Logis, j’ai tué Louis de Prusse lors d’un combat singulier. Je suis mort au combat à l’âge de 28 ans. Le 17 septembre 1903 a eu lieu l’inauguration du monument. Il représente mon buste à l’âge de 22 ans, habillé en uniforme de Lieutenant des Hussards. On remarque de nombreuses cicatrices sur mon visage. Mon buste repose sur un socle de pierre du pays, sous celui-ci est représenté mon combat singulier avec Louis Ferdinand de Prusse à Saalfeld en Allemagne.

Points d’attention / Informations :

Cet itinéraire de randonnée est sur une zone pastorale, merci de prendre connaissance des bons gestes à adopter.

Itinéraires à proximité
Hébergements à proximité