Mendionde
  • à pied : 1h15 - Difficulté Facile
  • Distance : 3km
  • Denivelé : 120m
Boucle
Tous publics
Markigarro

Depuis le promontoire de l'église de Gréciette, on perçoit tout de suite l'aura que pouvaient avoir les anciens seigneurs de Garro sur ce territoire aujourd'hui commune de Mendionde. Juché au milieu de la vallée, face au mont Baigura, le château inspire à la fois autorité et protection, même si sa vocation contemporaine est tournée vers la culture et le maraîchage. De ce hameau accroché à la pente, vous partirez pour une balade rafraîchissante les chaudes journées d'été. Au fur et à mesure de la descente dans un bois où de vénérables chênes et châtaigniers coulent des décennies heureuses, vous sentirez la fraîcheur d'une rivière, répondant au doux nom de la Joyeuse, vous capturer progressivement et vous inviter à la pause. Est-ce parce qu'elle dégringole en cascatelles chantantes ou parce que sa forêt héberge de nombreux oiseaux qu'on la nomma la Joyeuse ?
Itinéraire
  • Etape 1 : De l'église de Gréciette à la Joyeuse

    Par les ruelles, descendre de l'église de Gréciette (226 m) jusqu'à l'intersection située entre un poste électrique et un captage d'eau. Prendre alors la rue à droite sur 150 m et, à l'intersection en croix, suivre la rue à gauche sur 100 m. A la croix en pierre d'Harriaga, quitter la route pour un chemin herbeux à gauche, en bordure de propriété. Il entre vite dans un sous-bois et commence à descendre vers la vallée (refermer un portillon derrière vous). Marcher sous de gros châtaigniers, longer un pré clôturé puis descendre dans le bois en deux larges courbes (ignorer un chemin venant de la droite).
  • Etape 2 : La vallée de la Joyeuse

    Une fois dans la vallée, le chemin frôle le ruisseau de la Joyeuse et parvient à une intersection en Y (110 m): opter alors pour le chemin de gauche, ascendant. Il décrit un coude et tombe sur une nouvelle intersection : choisir cette fois l'option de droite pour rester au plus du cours d'eau. Passer sous une allée de vieux chênes, puis le sentier reprend un peu de hauteur. Sur un point haut, ignorer un vague sentier venant de la gauche et redescendre en face entre les deux chênes. Au-dessus d'un pré, une échelle permet d'enjamber une barrière ; continuer tout droit sur le chemin principal.
  • Etape 3 : Retour à Gréciette

    Après une seconde barrière (à refermer), déboucher sur une route près de la belle maison Etxetoa (linteau sculpté). Remonter le goudron vers la gauche pour rentrer à Gréciette. Après une ferme, un chemin prend le relais de la route. En partie haute, c'est finalement une portion bitumée qui vous ramène à l'intersection du captage d'eau et du poste électrique. Dernier effort dans les ruelles pour grimper jusqu'à l'église.
A ne pas manquer
  • Eglise de Gréciette
    L'église de Gréciette (Patrimoine bâti)

    Gréciette était autrefois un village indépendant, qui fut par la suite rattaché à Mendionde. Du parvis de son église (XVe siècle), juchée au sommet d'un dôme, on dispose d'une belle vue sur la vallée de la Joyeuse et sur le château de Garro. Remarquer aussi les belles stèles discoïdales le long du mur de l'église.

  • Château de Garro
    Vue sur le château de Garro (Patrimoine bâti)

    Le château de Garro fut pendant plusieurs siècles la propriété d'une famille de seigneurs qui régnaient sur la vallée et les quartiers actuels de Gréciette et Lekorne. Après la disparition du dernier baron en 1923, le château fut légué à la ville de Bayonne puis à la commune de Mendionde (1995). Le château et ses dépendances sont inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du 6 novembre 2015.

  • Chataigneraie
    La châtaigneraie (Faune / Flore)

    Vous longez une châtaigneraie dont beaucoup d'arbres ont été arrachés par une forte tempête en 2020. Le châtaignier avait failli disparaître des forêts du Pays Basque au début du 20ème siècle, les arbres étaient décimés par la maladie de l'encre. 2 missionnaires basques installés au Japon introduisirent en 1907 des fruits issus de variétés locales. Les premiers semis plantés expérimentalement aux Aldudes donnèrent des arbres sains. Germain Lafitte créa sa pépinière à Greciette en 1930 et se lança dans la production de plusieurs variétés. Il parvint à greffer des variétés de châtaigniers européens sur des variétés japonaises et contribua au maintien de ce bel arbre dans le paysage du Pays Basque.

Points d’attention / Informations :

Cet itinéraire de randonnée est sur une zone pastorale, merci de prendre connaissance des bons gestes à adopter.

Itinéraires à proximité
Hébergements à proximité