SAINT-ETIENNE-DE-BAIGORRY
  • à vélo : 1h45 - Difficulté Difficile
  • Distance : 12km
  • Denivelé : 100m
Boucle
Tous publics
Baigorry et vignoble d'Irouléguy
La vallée de Baïgorry recèle d’innombrables petites routes qu’il fait bon de découvrir. L’esthétisme des paysages traversés est à la hauteur des efforts à fournir pour passer les brèves mais franches montées. Le plat ne dure ici jamais bien longtemps mais l’effort est toujours récompensé. Les villages rencontrés sont des belvédères de choix qu’il faut savoir apprécier lors de pauses contemplatives. Qu’il soit des vignes, des prairies ou des forêts, le vert est omniprésent avec comme un rappel à l’ikurriña, le rouge de la terre et le blanc des maisons. Afin d’apprécier cette immersion entre nature, culture et histoire, un vélo à assistance électrique permettra de passer sans encombre les quelques difficultés. Au terme du circuit, les berges de la Nive des Aldudes offrent un lieu bucolique à souhait pour déguster quelques tranches de jambon « Kintoa » et de fromage « Ossau-Iraty".
Itinéraire
  • Etape 1 : De Saint-Etienne-de-Baïgorry à Irouleguy

    Quitter l’Office du Tourisme et suivre à droite la départementale. Traverser le village pour tourner à droite à 500 m et passer le pont sur la Nive. Au giratoire, suivre la D15 vers Saint-Jean-Pied-de-Port. Passer devant la cave coopérative d’Irouléguy et tourner à gauche 300 m plus loin et suivre une belle petite route. Rouler 200 m et passer, pieds à terre, une énorme bosse sur 100 m. La route se transforme en piste et s’aplanit. Le paysage est ici très contrasté avec les crètes d’Iparla en toile de fond et les flancs de coteaux plantés de vignes. Après avoir retrouvé une petite route goudronnée, une centaine de mètres de dénivelé sollicitent les mollets sur 2,5 km avant de descendre jusqu’ à Irouléguy.
  • Etape 2 : De Irouleguy à Guermiette

    Rejoindre la D15 et tourner à gauche au niveau du stop. 100 m plus loin, tourner à droite pour suivre le chemin d’Ernéta. Au départ goudronné, le chemin se transforme en piste gravillonnée sur 800 m. Brebis de race Manech se partagent l’espace dans les rares champs de la Vallée de Baïgorry. Arrivé à un stop, tourner à droite pour entrer dans le village d’Anhaux. Une fois passé le fronton, une franche montée peu faire mettre pied à terre. Passer devant l’Eglise Saint-Jean-Baptiste et suivre la route sur la droite. La montée est toujours franche jusqu’au point haut du circuit. Entame d’une belle descente au milieu de vignes. Prendre ensuite la première à gauche sur une route tout en descente à appréhender avec prudence. Arrivée au village de Guermiette.
  • Etape 3 : De Guermiette à Saint-Etienne-de-Baïgorry

    Traverser Guermiette et suivre la route sur un itinéraire tout en descente. Passer le pont sur l’Aparaineko pour attaquer une franche remontée menant à la table d’orientation d’Oronos. On aperçoit Saint-Etienne-de-Baïgorry en contre bas flanqué du très esthétique château d’Etchaux. Continuer en suivant à droite une route tout en descente et rejoindre la D948. Avant de tourner à droite pour rejoindre le point de départ, il suffit de traverser la route pour faire quelques achats de spécialités locales dans la fameuse « Maison Pétricoéna ». Un léger détour par le pont « romain » permet de rejoindre les berges de la Nive des Aldudes pour un pique au bord de l’eau. Continuer sur la départementale pour rejoindre le parking.
A ne pas manquer
  • Saint-Etienne-de-Baigorry
    Saint-Etienne-de-Baïgorry (Patrimoine bâti)

    Au pied des crêtes d’Iparla, Saint Etienne de Baïgorry (“Baigorri” en basque), est un de ces villages basques que l’on adore. Niché à l’entrée de la vallée de Baigorri, on découvre son histoire en parcourant le village à pied : son château dont les parties les plus anciennes datent du XII° siècle, son pont de style romain, ses maisons des XVII° et XVIII° siècles ou encore son fronton. Traversé par la Nive des Aldudes, les sportifs seront ravis : entre randonnées, GR10, et parcours VTT. Saint Etienne de Baïgorry est également, depuis 2016, la première Station de Trail du Pays Basque nord.

  • Irouléguy
    Irouléguy (Patrimoine bâti)

    Le village a donné son nom au seul vignoble du Pays-Basque français. Il ne faut pas hésiter à rencontrer les quelques producteurs indépendants et demander à visiter leur chai et déguster leurs vins. Dès le XIIe siècle, afin d’apporter du réconfort aux pèlerins qui cheminaient en direction de Saint Jacques de Compostelle, les moines de Roncevaux produisaient des vins. Ils implantèrent un vignoble autour des prieurés d’Irouléguy et Anhaux. Le territoire d’Irouléguy en Basse-Navarre a fait l’objet d’une labellisation « Vignobles et Découvertes » en juin 2020, sous le nom « Irouléguy, Vignoble de la montagne basque - Irulegi, Ipar Euskal Herriko arnoa ».

  • Prieuré d'Irouléguy
    Ancien prieuré d’Irouléguy (500 m hors circuit) (Petit patrimoine)

    (500 m hors circuit) Fondé par les moines de Roncevaux au XIIème siècle, le Prieuré d'Irouléguy se situe près de l’axe des chemins de Compostelle. Conscients que les coteaux ensoleillés étaient l’équation idéale pour un vin de qualité, les moines de Roncevaux travaillèrent les premières vinifications sur ce territoire qui s’étend aujourd’hui sur 220 hectares. Des vestiges de pierres au sol permettent d’imaginer la bâtisse du prieuré dont il ne reste plus qu’une partie avec une voûte située au sud. Des stèles discoïdales témoignent de la vie monacale de cette époque.

  • Table d'Orientation
    Quartier Oronos, table d’orientation (Patrimoine bâti)

    En bord de route, au pied des vignes d'Irouléguy, la table d’orientation d’Oronos permet d’identifier bon nombre de sommets et de vignobles des alentours. Elle invite à la découverte d’une vue remarquable sur la vallée de Saint-Etienne-de-Baïgorry, sur la vallée des Aldudes et sur ses crêtes frontalières avec la Navarre.

Itinéraires à proximité
Hébergements à proximité