SARE
  • à pied : 3h - Difficulté Moyenne
  • Distance : 7km
  • Denivelé : 620m
Boucle
Sportifs - Tous publics
Atxuria

Au départ des grottes de Sare (qui méritent une petite visite), l’ascension de ce fier sommet offre un immense panorama. L’ascension du versant français, parfois soutenue, vous hisse rapidement à proximité de la crête sommitale, que vous longerez pour gagner la cime de l’Atxuria. Le parcours se poursuit face au village de Zugarramurdi, le village des sorcières…, avant de plonger sur le versant espagnol. Une traversée sauvage précède une descente plus franche revenant sur le versant français, passant au pied de falaises constituées d’innombrables vires aux nuances brun-rouge : surplombantes, elles servent de refuge et de nichoir aux colonies de vautours fauves qui survolent cet idyllique paysage pastoral. À l’approche de la forêt, les hêtres centenaires et la compagnie rafraîchissante des ruisseaux confèrent un air enchanteur à ce doux vallon.
Itinéraire
  • Etape 1 : Du parking des grottes de Sare au carrefour de pistes d'Arrosagarai (alt.330 m)

    A côté du parking (180 m), passer la barrière métallique et monter de suite à droite sur un sentier fait d’escaliers en rondins de bois. À l’orée de la forêt, au niveau d’une intersection (barrière en bois + captage d’eau à gauche), prendre le sentier vers la droite. Il débouche rapidement sur une piste : repérer cette intersection afin de ne pas la manquer au retour. Pour l’heure, monter la piste vers la gauche ; un peu plus loin, laisser une piste à droite puis atteindre un carrefour avec une barrière à droite (330 m), d’où viendra le chemin du retour.
  • Etape 2 : Du carrefour de pistes d'Arrosagarai (alt.330 m) au sommet de l’Atxuria

    Au carrefour de pistes avec une barrière à droite (330 m), prendre celle de gauche. En croisant une autre piste, la remonter vers la droite. Laisser ensuite un chemin qui descend à droite et continuer à monter à gauche. En arrivant au bord d’une plantation de conifères, la piste décrit un virage à droite, puis à gauche. Environ 120 m après, quitter la piste et monter à droite sur une chemin secondaire, herbeux. Il décrit quelques virages puis s’estompe. Veiller à monter en diagonale vers la gauche en se rapprochant progressivement de la crête, tout en restant 10 à 20 m en contrebas. Gagner le sommet de l’Atxuria (gros cairn).
  • Etape 3 : Du sommet de l’Atxuria à l’intersection de la bergerie-bar

    Dépasser le sommet (759 m), s’éloigner de la crête en descendant de quelques mètres en contrebas vers la gauche. Après 90 m de dénivelé du sommet, le sentier arrive à un col sur la crête (vestige de mur au sol et cairn) : descendre plein sud (à droite) sans difficulté. Au bout de 30 m, partir en traversée sur le sentier à droite. Au bosquet d’aubépines, monter légèrement à droite puis, après un léger plat, descendre vers la droite en longeant les falaises du sommet. Passer devant une première bergerie. Continuer sur une piste jusqu’à une intersection près d’une bergerie-bar (Loretxoa) située à droite dans un enclos.
  • Etape 4 : De l’intersection de la bergerie-bar (Loretxoa) au parking

    Quitter la piste (455 m) et filer sur un chemin à gauche (chênes). Il débouche sur un autre chemin : partir à droite. Traverser un lit de ruisseau, suivre la piste vers la droite, retraverser le ruisseau, puis 15 m après, quitter la piste pour un sentier à gauche qui longe la rivière. Environ 800 m plus loin, le sentier débouche sur un chemin herbeux avec une bifurcation. Remonter à droite, puis à nouveau à droite au replat situé 15 m avant un enclos. Aux pierres levées devant la bergerie, partir à gauche vers un chêne isolé ; passer une première barrière puis, descendre à gauche après la deuxième. Rentrer au parking en suivant donc à contresens le parcours de l’aller.
A ne pas manquer
  • Le bouc noir
    Le bouc noir (1,5 km) (Panorama)

    Au cours de votre ascension, vous apercevrez peut-être quelques chèvres et boucs à demi-sauvages, qui parcourent la montagne. L’animal tient une place importante dans la mythologie basque, et en particulier les lieux qu’il fréquente : Akelarre, « la lande du bouc », est le lieu où les sorcières célébraient leurs rites. Elles y vénéraient Akerbeltz, « le bouc noir », associé au culte de Satan, afin d’obtenir pouvoir et richesse.

  • Vue sur Zugarramurdi
    Vue sur Zugarramurdi (2,6 km) (Panorama)

    Depuis le sommet, on distingue clairement au nord-est et au pied de la montagne, le village de Zugarramurdi. À l’instar de Sare, le village est aussi connu pour ses grottes. Elles étaient jadis le lieu de rites païens insolites, avec des ripailles extraordinaires et des danses sans fin autour du feu. C’était aussi, dit-on, le lieu de retrouvailles des sorcières.

  • Les vautours fauves
    Les vautours fauves (4 km) (Panorama)

    Le vautour fauve, que l’on identifie clairement grâce à son plumage de couleur fauve, sa queue courte plutôt carrée et sa collerette blanche, est un des plus grands rapaces d’Europe : jusqu’à 2,8 mètres d’envergure ! Nécrophage, véritable équarrisseur des montagnes, il nettoie les versants des bêtes mortes et limite la propagation des microbes.

Points d’attention / Informations :

Cet itinéraire de randonnée est sur une zone pastorale, merci de prendre connaissance des bons gestes à adopter.

Points d’attention :

  • Attention à ne pas manquer le point clé à la descente de l’Axuria pour descendre sur le versant espagnol. C’est un sentier qui ne doit opposer aucune difficulté technique. (43.2558958;-1.5649099)
  • A éviter par mauvais temps (;)

Itinéraires à proximité
Hébergements à proximité